Une Grosse Pomme peut en cacher une autre

4

29 septembre 2014 par johnniebeetroot

Saloon,

Comme vous le savez sans doute (depuis le temps que je le dis), Elvis Parsley et moi étions à Nouillok ces deux dernières semaines. Autant vous dire que pour nous, petits biomans herbivores et piétons que nous sommes, ça donnait un peu l’impression de se jeter dans la gueule du Big Mac, du Hummer et de la clim à gogo.

Sauf que : on a trouvé quelques adresses et bons plans pour découvrir la Biguapeul sous un angle plus vert, plus bio et plus collaboratif. Sans aller quand même jusqu’à tester le sexe en réunion parce que notre esprit convivial a tout de même des limites.

Et donc je me suis dit : « Hé Johnnie, et si t’écrivais quelques mots là-dessus ? Peut-être bien que ça peut brancher celles-zé-ceux qui prévoient d’y aller ? Ou peut-être que ça peut intéresser celles-zé-ceux qui voudraient un regard un peu alternatif sur la Grosse Pomme ? ». Ni une ni deux, v’là que je m’empare de mon clavier pour vous raconter tout ça.

Se loger

Malheureusement, ce n’est pas la chambre qu’on avait. Ils ne font pas beaucoup de cabanes en bois à Manhattan. Source photo ici

Malheureusement, ce n’est pas la chambre qu’on avait. Ils ne font pas beaucoup de cabanes en bois à Manhattan.
Source photo ici

Avec Elvis, on s’est dit qu’on allait opter pour une solution plus alternative pour se loger pendant les deux semaines. Et autant vous dire que les tarifs des hôtels à New-York sont en soi une incitation à loger chez l’habitant.

On a donc testé le logement en AirBNB (qu’Elvis Parsley appelle, pour une raison qui m’échappe, « RnB ». Bon, il faut aussi dire qu’il a tendance à confondre Ryanair et Rihanna…).

Bref, comme vous êtes très nombreux à savoir ce que c’est, je vous propose de passer directement au paragraphe suivant histoire d’économiser vos yeux pour lire mon article en entier (même si je sais très bien que vous lisez tous mes articles en entier). Pour les autres, et sans vouloir vous stigmatiser (moi non plus je ne savais pas ce que c’était jusqu’à très récemment), c’est un site Internet sur lequel des gens, à travers le monde, mettent à disposition leur appartement ou une chambre dans leur logement moyennant finance. Evidemment, les tarifs varient selon que vous sélectionniez la villa avec piscine ou la niche du chien qui a des puces. Précision : avec ce mode de fonctionnement, la personne à qui vous louez ne vient pas chez vous. Ce n’est pas un échange d’appartement. Donc rassurez-vous, vous n’allez pas vous retrouver avec un Nouillorquais qui va venir sonner chez vous de bon matin avec une boîte de bagels et du fromage Philadelphia.

En tout cas, en plus d’économiser une bonne poignée de dollars (salut, Clint), ça a un bon petit esprit collaboratif comme on aime bien sur le blogue. Puis, quand il y a des colocataires dans l’appart comme c’était notre cas, ça permet de frayer avec l’autochtone. Et donc tu apprends très vite, par exemple, que c’est qu’à l’école que tu dis « Hello ». Dans la vraie vie, tu dis « Hi, guys ». Tout de suite plus cool. Et pour une raison qui m’échappe encore, tu enchaînes tout de suite derrière pour demander négligemment si la personne va bien. Alors pourquoi tout le monde se demande s’il va bien dans ce pays (sans spécialement écouter la réponse, en plus), je ne sais pas. Mais que ce soit le serveur, le vendeur, l’épicier et tous tes interlocuteurs de la journée, tout le monde te demande comment tu vas. Ce qui est assez déstabilisant quand tu es un petit Français parce que, malheureusement, le premier truc qui te vient en tête c’est : « Mais qu’est ce que ça peut bien leur foutre ? ». D’autant que je ne sais pas ce qu’ils font si jamais tu réponds que ça ne va pas bien. Si ça se trouve, ils appellent une brigade spéciale qui vient te remonter le moral. Mais bon, c’est quand même sympa de demander.

Manger

Wholefoods

Wholefoods Montage

Grosse découverte pour Elvis Parsley et moi. La première fois qu’on est rentrés dans un magasin Wholefoods on était au bord de l’hyperventilation. On voyait de la nourriture healthy et végétale partout. Y a une raison : c’est parce qu’il y a de la nourriture healthy et végétale partout. Et quand ce n’est pas ça, ce sont des cosmétiques naturels ou des affaires de yoga. Autant vous dire qu’il ne m’en fallait pas plus pour que je songe sérieusement à demander la citoyenneté américaine. En gros, le Wholefoods c’est le paradis, sauf que c’est nettement moins sélect pour y rentrer.

Passé l’enthousiasme de la découverte, il y a quelques trucs à relativiser : il n’y a pas que du végétal, il n’y a pas que du bio et il y a des rayons entiers avec des produits sur-emballés. Genre chaque feuille de salade est emballée individuellement dans du plastique, ou presque.

Mais tu trouves un Wholefoods dans presque chaque quartier de New-York, et ça permet de manger sain et varié pour pas très cher.

GrowNYC

Montage Marché

Autre option pour bien manger : le marché des producteurs locaux. Pour retrouver les lieux qui accueillent le marché et les jours d’ouverture, rendez-vous sur le site de GrowNYC. On est pas mal allés à celui d’Union Square qui est un des mieux approvisionnés. Et là, c’est la grosse farandole de l’agriculture raisonnée voire bio et locale. Il y a aussi un vendeur de gâteaux et tartes salées végétaliennes : Body and Soul. Très cool pour s’y balader et manger sa récolte dans un parc voisin.

Se promener 

Les jardins communaux

Montage Jardins communaux
En vous promenant du côté de l’East Side, vous tomberez sans doute sur des petits coins de verdure inattendus : les jardins communaux. Ce sont des riverains qui ont décidé de donner une seconde vie à ces zones délaissées, coincées entre deux immeubles, et il y en a une tripotée dans le quartier. Pour savoir où ils sont situés et en visiter quelques-uns, vous pouvez consulter le site du MoRUS (Museum of Reclaimed Urban Space) qui organise également des visites des jardins. Sinon, vous finirez bien par en voir un certain nombre par vous-même en vous promenant du côté de Tompkins Park et Saint Mark’s Place.

Sinon, j’ai découvert un petit parc hyper sympa, un peu planqué et pas très fréquenté mais qui vaut vraiment le détour : ça s’appelle Central Park. 

Non, je déconne.

La High Line
Crédit photo : High Line website

Crédit photo : High Line website

Un peu moins connu (car beaucoup plus récent), une petit promenade sur la High Line par beau temps est super cool. La High Line, c’est un ancien chemin de fer suspendu dans le quartier de Chelsea. Il se trouve que, n’étant plus utilisé, des riverains très inspirés ont eu l’idée de le réhabiliter en promenade verte. On se balade donc au-dessus des rues, dans la verdure. Un exemple super cool de réaménagement urbain.

En plus, la promenade amène au Chelsea Market qui regroupe plein d’enseignes de nourriture délicieuse (dont deux végétaliens) et qui présente également des créations d’artistes locaux. Pour tout vous dire, c’est d’ailleurs là que j’ai fait l’acquisition d’une coque pour iPhone fabriquée à Brooklyn. Rien que ça, ça méritait le voyage.

Shopping

Montage SustainableNY 2
D’ailleurs, puisqu’on en est à parler shopping, voilà un endroit comme on n’en voit pas beaucoup : le Sustainable New-York. A mi-chemin entre le café végétalien et le concept store eco-warrior. Tous les objets en vente sont eco-friendly à mort. Vous y trouverez par exemple des chaussures vegans, des cosmétiques naturels, des vêtements en chanvre ou en coton bio, des bijoux à partir d’objets recyclés… En gros, c’est la caverne d’Ali Baba. Ou en l’occurrence, d’Ali Babos. 

Bon, par contre les vendeuses sont pour le moins suspicieuses : je ne sais pour quelle raison, elles n’ont pas voulu que je prenne de photo de l’intérieur de la boutique. Et puis elles avaient aussi sincèrement l’air de croire qu’Elvis Parlsey et moi étions des briguants. Il est vrai qu’Elvis a passé au moins 20 minutes devant les portefeuilles en pneus de vélo recyclés et qu’il les mis tour à tour dans la poche de sa veste, MAIS c’était pour vérifier qu’ils faisaient la bonne dimension. (Je vous l’jure, d’ailleurs il en a acheté un). De là à penser qu’il allait piquer quelque chose, faut pas exagérer. C’est pas parce que tu mets un truc d’une boutique dans ta poche que tu vas repartir avec. Faut arrêter la paranoïa.

En dehors de ça, on y dégotte plein de trucs rigolos et ils font une glace végétalienne très bonne. 

Et vous, vous en avez des bonnes adresses new-yorkaises ? Ou ailleurs ? 

Vous reprendriez bien un peu de Nouilles d’Orque ?
Pour voir des photos du voyage, c’est sur mon compte Instagram (et pic et pic et colegram)
Avec Elvis, on était dans la marche pour le climat à NY et j’en parle ici

Publicités

4 réflexions sur “Une Grosse Pomme peut en cacher une autre

  1. caliesi dit :

    Raaah du « organic » au pays de la malbouffe merci je garde ça sous le coude ^^ on est bien loti ici en marché de producteur mais pour avoir chercher des adresses vegan à Lyon (non je ne cherche pas à influencer ma tribu du tout…) c’est assez pauvre (je continue j’espère en avoir assez pour mon article !)

    J'aime

    • Ah malheureusement ça ne m’étonne pas quand je vois le nombre super minime d’adresses vegans ici à Paris. J’ai été étonnée de voir à quel point tu peux manger vegan (et gluten-free pour Elvis) hyper facilement à NY. Et en plus tout le monde a l’air de s’en foutre et on ne te demande pas pourquoi tu fais ça et autres questions récurrentes qu’on t’adresse quand tu as un régime alimentaire un peu différent ! 😉

      J'aime

  2. […] je vous le racontais dans mon précédent billet "Une grosse Pomme peut en cacher une autre", on a essayé, avec Elvis Parsley, de prendre la température en matière d’initiatives […]

    J'aime

  3. […] c’est le temple d’Ali Babos. (Je sais que j’ai déjà utilisé ce gag dans un précédent article. C’est mon côté développement durable de l’humour, je recycle mes blagues. Et vous […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Reçois les nouveaux articles par mail. Je n'écris pas beaucoup donc tu ne seras pas spammé...

Rejoignez 75 autres abonnés

Hellocoton

Pinterest

Catégories

Archives

Instagram

Metallic #hendrix Irvin de la #citedesenfantsperdus #cityoflostchildren ; expo #carojeunet Costume de #miette par #jeanpaulgaultier pour #lacitedesenfantsperdus #cityoflostchildren ; expo #carojeunet #Jeunet et #audreytautou pour #unlongdimanchedefiançailles ; expo #carojeunet
%d blogueurs aiment cette page :