J’ai testé la Ruche qui dit oui !

6

24 août 2014 par johnniebeetroot

Saloon,

Faut que je vous raconte un truc. J’ai testé la Ruche qui dit oui

Et j’ai trouvé ça super. 

Parfois, il y a des idées qui vous emballent, que vous trouvez fantastiques, mais qui montrent certaines limites lorsque vous en faites l’expérience. Quand le concept est mieux que le résultat. Et bien ce n’est pas le cas de la Ruche. Et depuis que j’ai testé, je n’otarie pas d’éloges sur le truc.

Tout d’abord, je tiens à dire que le nom est bien cool. Il paraît qu’au début les mecs voulaient appeler ça « Le Bourdon qui dit Non » mais que ça manquait un peu d’enthousiasme. (Si vous voulez mon avis, c’est rien que des rumeurs…).

Bref, je trouve le nom cool, en partie parce que ça sonne comme ce gros tube de Mike Brant (« Quoi, elle a traité Mike Brant de gros tube??? ») : « Dis oui… ». A chaque fois que je pense à Mike Brant, ça me rappelle ce mec avec qui j’étais en prépa et qui avait un peu de place entre les oreilles. Pour une raison qui m’échappe, il était fan de Mike Brant (je précise que je n’étais pas en prépa dans les années 70) et il nous avait raconté les conditions tragiques de sa mort. Je cite : « C’est pas cool du tout, il s’est suicidé, Mike Brant. Mais heureusement, c’était vers la fin de sa vie« . Voilà. Un peu de place entre les oreilles, je vous dis.

J’espère qu’il ne lit pas mon blog.

Même si ça pourrait peut-être l’inciter à utiliser la Ruche qui dit oui, parce que c’est super.

C’est quoi la Ruche ? (Et à quoi elle dit oui ?)

La Ruche, c’est une plate-forme ouèb qui permet aux consommateurs et aux producteurs de se rencontrer (et de faire des bébés, mais ça c’est pas obligatoire).

L’idée, c’est de réduire les intermédiaires, de promouvoir les chaînes courtes (ça va plaire aux adeptes SM) et de consommer local. L’utilisation est super facile : on s’enregistre sur le site et on « s’inscrit » à une ruche en fonction de sa position géographique. Puis, on sélectionne les produits des fournisseurs affiliés à la Ruche, on paie en ligne, et on va les chercher au point de collecte quelques jours après. Fastoche. 

Si vous trouvez que j’explique pas très bien, voici le mode de fonctionnement. C’est toujours plus simple en images (surtout si vous faites des tartes aux pommes, ça facilite l’identification) :

Journal d’expérience

Dimanche 17 août, 16h37.

Je me connecte avec Elvis Parsley sur le site de la Ruche. On crée un compte et on rejoint la Ruche Valeyre, Paris 9ème. C’est super facile, pas besoin d’être Mark Zukerberk. En bons herbivores, on regarde la liste des producteurs de fruits & légumes bio. On n’hésite pas longtemps, de toute façon il n’y en a qu’un pour la collecte du 23 août : Flandre, situé à environ 133 kilomètres. Et il ne propose que des légumes, pas de fruits. Mince, va quand même falloir qu’on passe à La Vie Claire faire un ravito de bananes.

Après des discussions de couple hyper passionnantes (« T’es sûr que c’est assez une aubergine ? J’en aurais bien pris deux… ») On passe la commande. 23,55€ de végétaux bio à aller chercher samedi prochain. On est super excités. On a l’impression qu’on vient de sauver le monde avec nos légumes.

Quelques minutes après, un doute m’assaille : et si jamais le producteur n’atteignait pas le minimum de commande ? Parce que je ne vous ai pas encore parlé de ça : il faut que le producteur ait atteint le minimum de commande demandé pour livrer la ruche. Il ne va quand même pas sortir le Kangoo pour 3 salades. En dessous de la somme demandée, le producteur ne livre pas la ruche, et on s’assoit sur ses courgettes.

Gros suspens.

Vendredi 22 août, 11h43.

Youki, le minimum de commande a été atteint ! J’ai hâte d’aller la récupérer. Je dirais même : il me tarde (de Dijon).

Samedi 23 août, 12h23.

Avec Elvis, on sort nos plus beaux Tote bags pour aller chercher les légumes. RDV au point de collecte, 6 rue Drouot. On n’avait pas fait gaffe, mais il se trouve que c’est la Mairie du 9ème qui héberge la Ruche pour l’été. Trop la classe. Je m’attends à être accueillie par Anne Hidalgo, à ce que les légumes chantent la Marseillaise (ou la Mayonnaise, au choix), et qu’Hollande tienne un céleri entre les dents sur sa photo.

Déception : ce n’est pas tout à fait ça. Et plus dommage encore, les personnes de la distribution sont habillées en civil. Moi qui m’attendais à être accueillie à ailes ouvertes par une troupe de bénévoles déguisés en abeille… « Bienvenue, bzz bzz », enfin quelque chose d’un peu dans le thème. Je me dis qu’il faut que je fasse un mail au Responsable de la Ruche. D’ailleurs, soit dit en passant, je trouve la fonction trop classe. Imaginez : « Et tu fais quoi dans la vie ? » « Je suis Responsable de Ruche sur Internet« . Total respect. Ca me fait penser au père de ma copine qui est bûcheron en free-lance. (Véridique).

Bref, on se met dans la queue-leu-leu pour récupérer nos légumes. Les deux dames qui font la distribution ont vraiment dû être abeilles toute leur vie car elles sont super organisées. Ca dépote, on récupère notre commande avant que je n’ai le temps de mettre la main sur la photo d’Hollande. Les légumes sont colorés, frais et fermes comme les fesses d’un joggueur (Mick Joggueur). On s’empresse de rentrer à la maison se faire une orgie de végétaux.

Attention, veuillez éloigner les enfants de l’écran pour les images ci-dessous. Séance de food-porn en perspective : 

Copulation de légumes dans la cuisine.

Copulation de légumes dans la cuisine.

Quel bilan (tille) ?

Expérience réussie !

Tout ce qu’on a pris a très bon goût, est super frais, a traversé moins de 150 kilomètres, le tout pour un prix comparable à ce que l’on trouve en magasins bio.

Du coup, on a adopté le système et on vient de passer une nouvelle commande, à récupérer le 30 août. Ca me laisse encore un peu de temps pour me trouver un costume d’abeille et mettre un peu d’ambiance.

Et vous, ça vous dit pas de devenir une abeille ? 

Publicités

6 réflexions sur “J’ai testé la Ruche qui dit oui !

  1. caliesi dit :

    Aaah mais voilà je suis pas toute seule à être déçue de pas avoir croisé Maya !
    J’adore ton blog, en plus d’être plein d’infos, ça fait les abdos. Perfect!

    J'aime

    • Hey toi ! Merci pour ton message ! Des comme ça, j’en veux tous les matins pour mettre sur mes tartines (0 calorie donc bueno pour les abdos aussi). On se retrouve dimanche pour un nouvel article. A la revoyure ! 🙂

      J'aime

  2. Camomille dit :

    C’est super la Ruche, il y en avait une dans ma ville mais elle a malheureusement fermé après quelques mois d’existence! 😥 Je ne perds pas espoir qu’une nouvelle ouvre dans le coin, parce que j’adorais faire mes courses de cette manière!

    J'aime

  3. laurawimel dit :

    Super témoignage bourré d’humour 😉 Bien vu d’avoir laissé ton lien sur ma page ! Bonne continuation !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Reçois les nouveaux articles par mail. Je n'écris pas beaucoup donc tu ne seras pas spammé...

Rejoignez 75 autres abonnés

Hellocoton

Pinterest

Catégories

Archives

Instagram

My life currently (via @jean_jullien). 🍁 🛏 🧦 📖 ☕️ 🍂 🍲 Documentaire de Marie-Monique Robin sur le #glyphosate, visible sur #arte : à voir ! 👏✊️#monsanto #pesticides #bio #sante Il vise, Elvis 🕺#moma #warhol #popart #elvis Look at the skeye... #magritte #moma #surrealism #vuitton
%d blogueurs aiment cette page :